Dans la galaxie parentale, au cœur de la planète Ekol, se trouve l’univers sous-marin de ParKourSup, un monde aux abysses sombres et obscures où l’on peut se perdre. Parcours Sup1la plateforme de vœux d’orientation du système scolaire français a ouvert le 21 Janvier dernier : moment délicat qui cristallise, dans certaines familles, les anxiétés, les angoisses. Et si ce moment de tension devenait une occasion pour se mettre en lien différemment avec votre ado, pour l’aider à acquérir des compétences qui lui seront utiles pour sa future vie d’adulte. Allez respirez et plongez pour découvrir des conseils pratiques pour la rédaction des lettres de motivation demandées dans Parcours Sup.

UN PARENT DRAPE DE BONNES INTENTIONS

Je veux « ce qu’il y a de mieux pour mon enfant »

J’entends souvent, dans la bouche de parents, de tous milieux, cette phrase magique : « je veux ce qu’il y a de mieux pour mon enfant ».
Ca veut dire quoi « ce qu’il y a de mieux » ? C’est une notion totalement subjective qui dépend de nos systèmes valeurs et de la culture dans laquelle nous évoluons. Pour certains, ce « mieux » prend la forme d’un poste de trader dans une salle des marchés pour d’autres c’est un poste de fonctionnaire ou un métier manuel. A mes yeux, c’est un métier du « soin ». Chacun vous donnera une définition différente.
En plus, beaucoup des métiers de demain n’existent pas encore et bientôt, des robots feront certains job).
Difficile de définir le « mieux ».

Attention à nos projections de parent

Et ce « mieux » tel que l’envisage tant de parents, est-ce le mieux pour l’adolescent ? Quel temps, le parent a-t-il consacré à observer, détecter les talents réels de son enfant ? A-t-il écouté les aspirations réelles du jeune ? A-t-il cultivé le terrain pour que germent aspirations et talents ?

Certains parents ont tendance à projeter leurs peurs des lendemains qui déchantent, les croyances qui façonnent leur vision du futur ou des attentes et leurs espoirs sur leurs enfants.  Nous portons tous les sceaux des conditionnements de notre enfance et  de notre chemin de vie.
Nos vies de parents sont riches d’expériences, de gadins, d’improbables détours pétris d’enseignements. Nous oublions que ces mêmes méandres forgeront la personnalité de nos ados parfois immatures.

L’ado qui voulait  être prof de maths

Je pourrais vous raconter moultes histoires d’orientation non réfléchies.
Aujourd’hui, je me souviens de cette maman qui rêvait de voir sa fille intégrer une prestigieuse prépa parisienne pour ensuite s’orienter vers une école d’ingénieur.
La maman a poussé sa fille, l’a accompagnée aux JPO2Journées Portes Ouvertes.  Timide et introvertie, la jeune fille a suivi les conseils de ses parents. Puis, elle a abandonné en cours de route parce qu’elle n’aimait pas cet environnement de classe préparatoire  compétitif et élitiste. Elle rêvait simplement de partager sa passion pour les mathématiques. Ses parents n’avaient jamais entendu sa passion parce que ça ne correspondait pas aux rêves qu’ils avaient pour leur fille unique. L’adolescente ne s’était pas sentie  autorisée à dire ses rêves. Aujourd’hui, elle poursuit tranquillement sa voie en fac de maths. Elle est heureuse. Sa mère se demande encore ce qu’il s’est passé.

Tant de passions ainsi niées par des parents pourtant remplis de bonnes intentions !

AUTONOMIE et COMPÉTENCES APPLIQUÉES A LA LETTRE DE MOTIVATION

L’ouverture de Parcours Sup sonne le moment des lettres de motivation, une souffrance pour certains.

Pendant plus de dix ans, j’ai été représentante de parents d’élèves. J’ai eu le temps d’observer les parents faire à la place de leurs ados. Ils me disaient «vous comprenez , Aurore, sa lettre était nulle » ou encore « mais il est incapable de faire une lettre» ou «il s’en fiche, il neen la fera jamais».
Alors pour calmer son angoisse ou son anxiété, le parent fait à la place du jeune. L’action anesthésie l’anxiété, c’est bien connu !

Encore une fois, c’est un comportement qui part d’une bonne intention. En effet, les parents insconsciemment compétents ne se rendent pas compte des connaissances et compétences à mobiliser pour rédiger une première lettre de motivation.
Quant à l’ado, probablement inconsciemment incompétent3ce n’est pas une insulte ou quelque chose de dévalorisant, allez lire l’article sur ce thème, il ou elle n’a pas mesuré la difficulté de cet exercice.
Faire à la place de l’ado n’est pas une bonne idée car c’est dans cette lettre que votre enfant exprime sa voix pour trouver sa voie.
Si vous faites la lettre à sa place, ça se verra et ça ne sera pas « le mieux pour lui/elle ».

Alors comment en tant que parent l’accompagner au mieux ?

QUELQUE CONSEILS CONCRETS POUR LES LETTRES DE MOTIVATIONS PARCOURS SUP

Être à l’écoute, sans jugement, accueillir les doutes, les hésitations. Questionner avec bienveillance. Surtout faire taire vos propres démons intérieurs, c’est la meilleure façon d’accompagner votre jeune.
Plus concrètement, voici quelques propositions pour soutenir votre fils ou votre fille dans ce premier exercice.

Des pistes pour travailler « le fond » de la lettre de motivation sur Parcours Sup

  • Proposez un plan d’ensemble. Par exemple :
    – « pourquoi cette orientation ?»,
    – « mes talents et qualités »,
    – « mise en adéquation de mes aptitudes avec la formation choisie ».
  • Un premier brouillon par l’ado: proposez au jeune d’écrire sa première lettre tout seul. En effet, ce premier jet permet d’identifier sa « voix », le registre et le champ lexical qu’il/elle souhaite utiliser. Il parle avec SES mots.
  • Demandez-lui d’avoir identifié des qualités, talents ainsi que des expériences qu’il a envie de mettre en lumière dans cette lettre.
    Il y a 3 ans, mon fils et ses copains étaient bloqués à cette étape. J’ai proposé à chacun d’écrire les trois principales qualités qu’il trouvait à ses copains. Ils ont ainsi échangé des papiers entre eux et ont découvert des choses à leurs sujet. Ravis, ils s’en sont servi pour leurs lettres.
    Pour les adolescents les plus téméraires, proposez-leur de demander à leurs professeurs, trois talents qu’ils voient en eux !
  • Pour savoir personnaliser la lettre, notez deux ou trois mots clés en rapport avec les attendus de la formation choisie.
    Par exemple, pour une DUT GMP (Génie Mécanique Productique), nous avions extraits les mots clés suivants, avec mon fils : #EXPERIMENTATION #CURIOSITE #HABILETE-MANUELLE  #EXPERIMENTER #PRO-ACTIF #ESPRIT-EQUIPE #TRAVAUX-GROUPE #MODE PROJET #TRAVAUX-PRATIQUES #ENSEIGNEMENT_PRATIQUES #ENSEIGNEMENT-APPLIQUE #SAVOIR-ETRE. Il avait ainsi pu vérifier que ses aptitudes et appétences correspondaient bien aux attendus de la formation et avait ensuite personnalisé la lettre de motivation.

Trucs et astuces pour la mise en forme

  • L’espace dédié aux lettres de motivation offre maximum 1500 mots: avis à ceux qui préparent des romans et se retrouvent ensuite bloqués dans la case dédiée  de parcours sup, condamnés à faire un résumé de texte. Croyez-moi, c’est rageant !
  • Ne rédigez pas vos lettres directement dans l’application Parcours Sup, préparez un brouillon sur un logiciel de traitement de texte. Lorsque vous aurez perdu votre brouillon tapé directement dans Parcours Sup, vous comprendrez l’utilité de ce conseil !
  • Pensez à utiliser les caractères gras pour faire ressortir ce qui est important dans votre lettre. Bref, mettez-vous à la place de celui qui lit plusieurs centaines de dossiers par jour. Il vous en sera reconnaissant !
  • A l’étape finale, demandez une relecture à quelqu’un de pointilleux sur l’orthographe et la mise en forme.

A tous les stades de cet exercice, veillez à féliciter factuellement votre adolescent sur ce qu’il a bien fait, sur l’énergie, l’effort, etc. Soyez bienveillant ! Souvenez-vous quand vous étiez jeune et qu’il vous a fallu faire une première lettre de motivation.

***

Et voilà comme une situation qui pourrait dégénérer en tensions, disputes et débats, peut devenir un moment où vous accompagnez votre ado dans l’écoute, la bienveillance, la transmission d’un savoir-faire.
Assurez-vous, bien évidemment, qu’avant de démarrer cette conversation vous êtes bien sur la ligne et que vous avez fait taire toutes les voix, les peurs et les histoires négatives que vous vous racontez.

Allez courage ! Si vos ados sont vraiment perdus, il reste la piste des spécialistes en orientation qui sont nombreux. Je peux vous en recommander trois.
En tant que parent, si vous êtes perdu dans les méandres de votre anxiété, n’hésitez pas à me contacter pour un mentoring parental.

Et n’oubliez pas de partager, en commentaire, vos trucs et astuces pour que Parcours Sup ainsi que vos bonnes intentions de parents !


REMERCIEMENTS & INSPIRATION

Une pensée pour tous les parents que j’ai croisés pendant des années alors que j’étais « parent correspondant » pour le collège et lycée.
Merci à tous les jeunes qui me font confiance et me racontent parfois leurs rêves d’avenir.

ALLER PLUS LOIN
CRÉDIT IMAGE

Bannière réalisée sous Canva en utilisant une image libre de droits, de Timisu sur Pixabay.