Vous avez perdu votre équilibre attentionnel ? L’ambiance actuelle nuit à votre concentration et vous avez du mal à vous motiver. Avez-vous testé le concentré de tomate ?

Nombre de mes clients évoquent une difficulté croissante à se concentrer, la sensation de subir une charge exponentielle, une tendance à la démotivation ou un sentiment d’aquoibonisme ou, pour certains, une perte de la notion du temps.
À l’heure du Covid-19, stresseur universel, ces ressentis sont normaux et légitimes.
Je vous propose aujourd’hui un outil simple pour retrouver du confort dans votre relation au travail grâce à une tomate.

Gérer son temps et diminuer son stress avec une tomate, est ce possible ?

Avec une tomate ? ! Oui, vous pouvez réguler votre état intérieur par rapport au temps et choisir l’usage que vous faites des précieuses secondes qui s’égrènent en utilisant un simple minuteur en forme de tomate. Entre nous, l’apparence importe peu : en pomme ou en « bombe » comme le mien, le bénéfice est le même.

Minuteur en forme de tomate

Icône libre de droits The Noun Project

Mon minuteur format "bombe"

Photo de mon minuteur, le rouge diminue au fur et à mesure que les secondes s’écoulent.

À la découverte la technique POMODORO©

Cette technique éprouvée de « gestion du temps » s’appelle POMODORO© (tomate en Italien), marque déposée par l’Italien Francesco Cirillo.
À la fin des années quatre-vingt, étudiant à l’université, Francesco a eu l’idée d’utiliser un minuteur de cuisine, en forme de tomate, alors qu’il cherchait à améliorer ses habitudes de travail. Il ne s’attendait sans doute pas à cette renommée mondiale !
En effet, cette technique, internationalement connue, favorise la concentration et permet des résultats spectaculaires pour ceux qui ont des difficultés à canaliser leur attention.

Rencontrez-vous un ou plusieurs de ces symptômes ?

La technique POMODORO répond à certains problèmes tels que :

  • J’ai du mal à me concentrer
  • J’ai tendance à procrastiner [c’est-à-dire à renvoyer systématiquement au lendemain ou même aux calendes grecques des actions ou un travail
  • J’éprouve un état d’anxiété au démarrage de certaines tâches
  • Je perds trop de temps sur certaines tâches
  • Je suis un adepte du multitâches dont il est prouvé que c’est un mythe
  • Je subis trop d’interruptions qui me font perdre du temps

Si vous avez répondu « Oui » à deux de ces affirmations, testez pendant quelques semaines la technique du POMODORO. Vous serez étonné des bénéfices !

Le POMODORO, comment ça marche ?

Le matériel
  • un minuteur de cuisine ou un minuteur en ligne
  • Un crayon
  • Une fiche de suivi (facultatif). Vous trouverez en bas de cet article plusieurs liens vers les ressources officielles ou mes fiches de suivi personnelles.
Un mode opératoire  simple en 6 étapes
  1. Choisir une tâche à effectuer
  2. Régler le POMODORO (minuteur) sur 25 minutes
  3. Travailler sur la tâche, sans vous interrompre, jusqu’à ce que le minuteur sonne.
    Oui, sans aucune interruption, téléphone en mode avion : après tout ce ne sont que vingt-cinq minutes !
  4. Cocher le POMODORO comme étant effectuée. Selon les tâches, il faudra évidemment plusieurs tranches de vingt-cinq minutez pour la réaliser.
  5. Prendre une courte pause de cinq minutes à la sonnerie (et oui même si la tâche n’est pas terminée). Puis, relancez un round.
  6. Toutes les quatre tranches de tomates, savourer une pause plus longue (15 à 20 minutes)

Quels bénéfices en attendre ?

Poser facilement la concentration !

Le premier bénéfice est indéniablement une aide à la concentration en exprimant le choix de ne pas être dérangé sur une période définie. Cela implique d’avoir désactivé toutes les notifications et sonneries polluantes en provenance de vos diverses applications. Si vous êtes un angoissé de la réactivité, vous pouvez consulter vos différentes messageries et groupes lors des pauses de cinq minutes entre chaque Pomodoro, même si je vous le déconseille.

Le minuteur de cuisine, sonore et visuel indique en votre entourage que vous êtes en mode « concentré ». En ces temps de télétravail, c’est un atout inestimable !
J’ai éduqué mes enfants très tôt à en repérer le tic-tac et à vérifier le temps restant. Oh mère indigne, combien de fois ai-je laissé repartir mon plus jeune fils, dépité, marmonnant « bon alors je reviens te voir dans douze minutes« .

Le second atout réside dans la prise de conscience des « nuisances » à votre concentration.
En effet, les puristes de la méthode préconisent de noter, avec une signalétique simple :
– les interruptions externes telles un appel téléphonique, une personne qui entre dans votre bureau, etc.
– les interruptions internes : par exemple lorsque vous décrochez de la tâche et partez en dialogue interne à vous dire « mais si je me levais pour prendre un café », « j’ai oublié de payer mon amende », « zut, j’ai oublié le dossier Tartempion », etc.
Pour ma part, je l’ai fait au début, en 2012, lorsque j’ai découvert la méthode (voir ma carte mentale de suivi). Ça avait été un formidable outil pour mesurer à quel point mon équilibre attentionnel était fragile suite à plusieurs déménagements anxiogènes. Aujourd’hui, je n’en ai plus l’utilité.

Enfin, pour certains dont je fais partie, le tic-tac crée un conditionnement, un ancrage sonore qui permet de rester concentrer.
Pour d’autres ce bruit crée un stress insoutenable. Si c’est votre cas, passez alors au minuteur en ligne.

Du concentré de motivation !

Le POMODORO soutient indéniablement votre motivation. En effet, même si vous n’êtes pas motivé, le fait de savoir que le minuteur s’arrête au bout de vingt-cinq minutes permet de dépasser l’envie d’abandonner la tâche.
Par exemple, j’utilise le minuteur lorsque j’aide mon fils avec ses devoirs de français, matière qu’il déteste. Il est rassuré par la vision du temps restant qui annonce la fin de ses souffrances avec La Fontaine, Zola, Voltaire et Diderot. Parfois je le motive : « allez, si tu es efficace, il n’y aura pas de second POMODORO. » Résultat garanti !

Enfin, les actions courtes, qui demandent un temps inférieur à vingt-cinq minutes, peuvent être regroupées sur un round. C’est extrêmement motivant de descendre rapidement en un temps court, une série d’actions inintéressantes.
Par exemple, je positionne un pomodoro de taches administratives ennuyeuses dans la semaine et regroupe également mes appels téléphoniques ; c’est l’une des tâches que je déteste le plus.

Pensez au dicton anglais « Eat your frog « 1traduction littérale « mange la grenouille », pour les Anglais, c’est terrible de manger cette bestiole  : positionnez en début de journée, quand les réserves de motivation sont encore hautes, les taches les plus difficiles ou celles qui vous motivent le moins.

Un effet bénéfique pour la santé et la créativité

En plus des bénéfices cités ci-dessus, la méthode Pomodoro oblige les travaillomanes à prendre de salutaires pauses !

En effet, les temps de pause sont là pour permettre à votre cerveau de se reposer, d’accéder à d’autres zones et d’être plus créatif. Souvenez-vous qu’un cerveau fatigué et en surcharge mentale sera moins efficace et créatif.
Pour ma part, je planifie des POMODOROS de sport en période de confinement, sinon j’ai du mal à bouger. Je les place avant des sessions pour lesquelles j’ai besoin de créativité.

Flexible, le POMODORO vous permet de personnaliser les sessions en fonction de vos capacités de concentration. Dans son livre référence Francesco Cirillo indique qu’une tranche de tomate peut varier de 20 à 45 minutes selon les individus.

Par exemple, lorsque je travaille avec des clients qui ont perdu la capacité à se concentrer sans regarder dix fois leur téléphone en une minute, je repars sur des sessions de dix à quinze minutes. Pour d’autres, une durée de 45 minutes sera parfaite.
À vous de trouver le rythme qui vous correspondra le mieux. Commencez petit plutôt que tenter de gravir l’Everest de la concentration dès la première semaine. Choisissez votre temps de concentration !

L’analyse a posteriori de vos sessions et interruptions permet de prendre conscience du temps passé à réaliser une tâche. Pour le perfectionniste qui veille chez certains d’entre vous, l’adoption du pomodoro a été un outil idéal pour identifier les sujets sur lesquels vous passez trop de temps. Cette technique vous aide à assouplir certaines de vos exigences contribuant ainsi à nourrir la confiance et l’estime de vous : vous cesser de vous sentir inefficace en mesurant simplement le temps nécessaire à l’accomplissement de certains travaux.

Pour ou contre l’utilisation d’une application ?

Les aficionados de cette méthode ont développé nombre d’applications pour vous aider à suivre vos pomodoros. Je suis contre l’utilisation d’une application pour des sujets aussi simples. En effet, c’est un prétexte pour conserver le téléphone à portée de main… La dérive est rapide. Par ailleurs, ce type d’application apporte-t-il ici une réelle valeur ajoutée ? À vous de tester !
J’ai expérimenté quatre applications sur des périodes allant de trois jours à un mois. Je les ai systématiquement désinstallées car j’estimais perdre trop de temps en suivi et divers paramétrages. Je suis revenue à la bonne vieille technique du minuteur, de la feuille et du crayon. J’ai simplifié le suivi des POMODOROS sur mon agenda. Organisation Pomodoros sur la semaine

Pour finir, rappelez – vous que je ne vous propose pas, sur ce blog, des techniques au nom de l’efficacité à tout prix, je vous donne simplement des outils pour vous remettre en lien avec vous-même et avec les autres.
À ce titre, la technique du pomodoro permet de concentrer une charge de travail sur une période réduite, de prendre conscience des zones à améliorer dans notre organisation pour ensuite passer du temps qualitatif à se ressourcer, à rêver , à se mettre en lien.

 

Comme je me plais à le répéter dans toutes les accompagnements sur la gestion du temps, personne ne « gère » le temps, au mieux nous régulons notre état intérieur par rapport au temps qui passe et notre stress par rapport à une charge de travail ou mentale.
Comme le disait notre bon vieux Baudelaire :

« Souviens-toi que le Temps est un joueur avide
Qui gagne sans tricher, à tout coup ! c’est la loi. »

Et vous, que mettez-vous en place pour retrouver des routines et poser votre concentration en ces temps de confinement et soutenir votre motivation ?


Aller plus loin  :


Remerciements : merci à mon petit frère qui, le premier, m’a parlé de la technique du POMODORO

Crédit images : visuel réalisé sous Canva avec une image libre de droit Pixabay de MrDidg,  icônes libre de droits The Noun Project et photos personnelles